Silence

J’ai déjà écrit plusieurs articles que j’ai systématiquement effacés. Que pourrais-je dire qui n’a pas déjà été dit ?

Le ralenti du blog n’est que le reflet de mon quotidien et de mon esprit. Je suis au ralenti, je n’ose faire des projets, je ne vois pas l’intérêt de parler de voyage. Je pourrai vous faire des articles sur l’IEF, mais cet espace étant le mien en tant que personne et non juste en tant que mère, je n’ai aucune envie de le transformer strictement en blog de parentalité ou d’éducation.

J’ai déjà écrit plusieurs articles pour m’excuser, me justifier, évacuer ma colère, partager un peu de mon exaspération.
J’ai écrit sur le COVID qui m’empêche de me projeter ne serait-ce qu’au lendemain.
J’ai écrit sur l’instruction en famille en danger en France.
J’ai écrit sur la parole raciste qui semble avoir été libérée avec l’assassinat d’un enseignant.

J’ai écrit. Et j’ai effacé.

Vous n’êtes pas très nombreux à former la communauté fidèle du blog, à lire les articles au fur et à mesure des publications. Les recherches Google m’apportent bien plus de monde. Alors j’ai bien pensé ne rien dire, ne rien faire et attendre que ça passe. Mais que quoi passe ?

Pour l’instant je ne suis pas prête à fermer mon blog. À me dire que ces rêves, ces partages, mon aspiration à être en mouvement sont définitivement morts. Et je me sens absolument ridicule de m’accrocher à ça, que ce soit le blog, les voyages, la vie nomade. Je sais que ce ne serait jamais plus pareil, pour des dizaines de raison. Je sais que je ne suis plus une voyageuse depuis 5 ans maintenant, partant moins que ceux qui se contentent des vacances d’été pour changer d’air.

Je comprends totalement les personnes qui répètent que le monde d’avant est terminé. Mais le monde d’après, qui est le monde de maintenant, me déprime et ne semble m’offrir aucune place.

Alors je continue à faire des photos en pensant au blog. J’ai bien en tête de mettre à jour mon article sur le street-art dans Mulhouse et de continuer à réorganiser les articles présentant mes diverses lectures. J’ai un brouillon d’article sur notre lecture et nos découvertes autour du Royaume de Kensuke (mais est-ce très intéressant à publier?). Peut-être que je vais finir par passer à l’action ou peut-être que j’accepterai de tourner une page et de tout arrêter.

Désolé pour le nuage sombre qui flotte au-dessus de ces lignes. Ce n’est pas aussi sombre chez moi, j’avance juste un jour après l’autre, une chose à gérer après l’autre.

À bientôt

6 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’avoue que ça m’attriste un peu de lire ton billet. Je le comprends et partage ton point de vue sur le monde d’après. Je ne suis pas très régulière mais j’aime bien te lire. Parfois faire une pause est nécessaire pour mieux revenir après ou chercher de nouvelles idées motivantes. De mon côté, j’essaie de me recentrer sur les activités qui me font du bien. J’ai eu un gros coup d’anxiété le week-end dernier et je sens que tout n’est pas redevenu comme avant. Je te souhaite bon courage

    1. Merci beaucoup.
      Bon courage à toi aussi. Je me dis d’avancer un jour après l’autre, sans me mettre la pression et on arrivera bien dans le monde d’après quelqu’il soit !

  2. C’est vrai que la période actuelle n’est pas facile, pour plein de raisons. Je crois qu’il faut garder en tête que rien n’est obligatoire, sur le blog et ailleurs. Ecris si tu en as envie, n’écris pas sinon… Cet espace est ton espace. Courage à toi dans ces réflexions en tout cas. Personnellement, dans cette période si étrange, la lecture m’est d’une grande aide…
    Je t’envoie tout mon soutien !

    1. Lors du premier confinement, j’ai eu énormément de mal à lire. Je relisais les mêmes lignes sans fin.
      Je suis ravie de voir que cette fois-ci je peux continuer à lire de façon classique (même si j’ai toujours un peu de mal à en faire ma priorité). Car rien ne vaut la lecture, je trouve, pour se couper du monde.
      Merci de ton soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *