Le frisson de la préparation

Vous aimez ? Alors partagez !

préparation séjour BruxellesJe n’aime pas réserver mes billets de train. J’hésite, j’ai peur de vouloir changer d’avis, les prix grimpent, je m’en veux, j’achète au mauvais moment et j’ai l’impression d’avoir mis dans le transport un budget qui m’aurait permis de me poser dans un délicieux salon de thé.

Je n’aime pas choisir ma destination. Il y a tellement d’endroit qui ont l’air merveilleux. Comment arrêter son choix sur une ville plutôt qu’une autre. J’ai passé un temps fou devant la carte des Flandres, à chercher quel train, quelle ville.

Par contre…

J’aime les opportunités. La copine d’une copine qui m’invite après quelques échanges de mails. Les offres de volontariat qui cachent des mots magiques (je suis partie au Kirghizstan pour un seul mot « yourte »). Les hébergements vraiment pas chers, avec internet et disponibles quand j’en ai besoin.

J’aime les endroits que je ne connais pas. J’adore aller dans une ville dont j’ignorais l’existence. J’aurai voulu être exploratrice.

J’aime quand les opportunités me conduisent vers une ville que je ne connais.

Et puis…

Il y a les documents dans une langue que je ne parle pas. La lecture des activités locales. La découverte de quelques photos. Le gribouillage sur une carte à l’aide de google map. Je salive, je rêve, je fais des listes.

Cette ville dont j’ignorais tout, devient petit à petit la ville que je veux absolument voir et visiter. Je veux m’y perdre, je veux tout faire. Je regrette de ne pas avoir prévu d’y rester plus longtemps, de ne pas y être aller plus tôt. Je ne comprends pas pourquoi personne n’en parle, personne n’y va. Et en même temps je suis ravie que personne n’en parle (je n’aurai pas de mauvaise surprise) que personne n’y aille (je ne serai pas coincée dans une foule de touristes).

Frisson, excitation et en même temps confiance et soulagement m’accompagnent à chaque étape de la préparation. Il y aura bien un peu de stress la veille du départ. Mais surtout, je sais déjà qu’au moment où je fermerai la porte de chez moi pour me diriger vers la gare, il ne restera plus que la confiance et la paix que me procure le mouvement.

En ce moment donc, je prépare une balade en train qui nous conduira de Mulhouse à Amsterdam (en train de nuit!!!!) pour ensuite découvrir Hilversum et Utrecht (avec une musée flambant neuf dédié à Miffy!!!!) avant d’entrer en Belgique pour visiter Malines et Gand (et manger du chocolat) puis de rejoindre Bruxelles pour le salon WAT16 (pour les blogueurs voyages).

12 commentaires Ajoutez les votres
  1. c’est un beau voyage en préparation! j’ai hâte de repartir moi aussi! je pense à un week-end à Lyon pour le moment en attendant les prochaines vacances!

    1. C’est une très jolie ville Lyon. Il y a une incroyable librairie dédiée aux voyages qui fait ausi salon de thé et petite restauration le midi. Il doit y avoir des photos sur le blog (mais cela date un peu donc, je te conseille le moteur de recherche).

  2. du coup tu vas retrouver Amsterdam dont tu as si peu de souvenirs… peut-être que des choses, des lieux te reviendront. je te le souhaite sinon tu t’en créeras des nouveaux, c’est peut-être pas plus mal 🙂
    je voulais aller au WAT16 mais nous partons en Ecosse quelques jours après, c’est donc impossible, on se croisera une prochaine fois !

    1. C’est ce que j’espère, qu’être sur place ravivra des souvenirs.
      Et bon voyage en Ecosse, attention il fait froid (en 3 semaines sur place j’ai passé une semaine clouée au lit).

    1. J’en ai entendu parler de cette BD mais je n’ai pas encore eu l’occasion de la voir (et tant mieux car en ce moment il faudrait que j’évite de dépenser…)

    1. Oui et non. Ils sont modérés pour le tout premier commentaire posé. Ensuite ils devraient normalement s’afficher directement. J’ai comme l’impression qu’il y a eu un petit bug.

  3. Pour ma part j’adore ce moment où justement tout est possible, où toutes les portes sont ouvertes. Mon conjoint trouve en revanche que c’est un moment stressant, où il est difficile de se décider entre la multitude d’options. Au final c’est souvent le prix du transport qui nous permet de nous décider, on prend souvent le moins cher et à partir de là, on commence à rêver… Pour les voyages en France nous sommes de grands adeptes des Prems même s’ils nécessitent de s’organiser 3 mois en avance. Ceci dit ils se revendent très bien sur internet en cas d’annulation… La carte des bons plans SNCF est bien aussi, pour les WE de dernière minute. En tout cas ton voyage s’annonce plein de découvertes, et je me réjouis de te lire car c’st une région que je connais très mal. Bons préparatifs ! 🙂

    1. Je n’aime pas non plus la multitude de choix, mais c’est aussi le budget qui dirige en général, donc ça va pas si mal. Au début de notre balade en Europe, nous étions incapable de nous décider. Donc comme nous avions dit en plaisantant « Croatie » à notre famille qui voulait un lieu de départ des semaines à l’avance, nous sommes partis en Croatie pour ne pas choisir.
      La suite est effectivement bien plus enthousiasmante

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.