Faut vraiment prendre une assurance voyage ?

Vous aimez ? Alors partagez !

assurance voyageFaut-il prendre une assurance pour un voyage en famille ?

L’assurance, voyage ou non, est pour moi un sujet prise de tête. Pas facile de répondre à la question « faut-il une assurance pour un voyage en famille ? ».
Personnellement, j’ai pris une assurance voyage quand nous sommes partis en balade européenne car ayant une enfant née prématurée, j’ai à présent une petite idée des tarifs des soins médicaux. Mais je n’en prenais pas quand je voyageais solo et c’était plutôt idiot à mon avis.

J’ai essayé de regrouper ci-dessous les principales questions que l’on peut se poser sur le sujet, ainsi que des témoignages de parents, sur cette fois-là, où il a vraiment fallu rencontrer un médecin ou aller à l’hôpital.

Que couvre une assurance voyage ?

On pense souvent aux assurances pour les soins médicaux. Et du coup, en voyage en Europe, certains voyageurs commandent leur carte d’assurance maladie européenne et ne vont pas plus loin.

Pourtant une assurance voyage intervient également en cas de vol des bagages, perte ou vol des papiers d’identité, besoin juridique à l’étranger, responsabilité civile. Selon les contrats, l’assurance peut également inclure l’annulation de votre voyage ou un retour anticipé.

Par contre attention, aussi désagréable que ce soit, il faut lire les petites lignes. C’est ainsi que j’ai choisi mon assurance. Certaines couvrent automatiquement la location de voiture, d’autres les sports comme le ski, d’autres ont un forfait annulation. Il n’y a pas deux compagnies d’assurance pareil.

Témoignage : Candy de Somewhere Together

Nous sommes partis en tour du monde le 05 octobre 2017 et comme nombre de familles qui s’engagent sur ce chemin nous avions fait faire un check up à nos 3 enfants et pris une assurance voyage/ tour du monde chez ASSUR TRAVEL pour 300€/pers pour 9 mois (médicale + responsabilité civile).
À peine 2 semaine après notre départ voilà qu’une de nos filles se plaint d’avoir mal à une dent… et ce n’est pas joli joli… Nous étions alors au Brésil. Là-bas les dentistes ont bonne réputation donc direction immédiate chez le dentiste où nous essayons de nous faire comprendre du mieux qu’on peut (merci google traduction). Verdict : un abcès sur une molaire donc antibiotique pendant une semaine avant de voir ce qu’il faut faire. Ça nous aura coûté 11€+ 6€ pour l’antibiotique…
Une semaine plus tard l’abcès s’est aggravé et nous voilà à Cusco au Pérou. Petit check internet pour voir les dentistes autour de nous et direction un dentiste spécialisé dans les enfants. Une visite d’urgence pour voir le problème, une 2ème pour extraire la dent et 1 semaine plus tard une autre pour la délivrance d’un petit appareil destiné à maintenir les autres dents en place. Ce qui nous aura coûté 101€.
Nous avons envoyé un mail à notre assurance expliquant pourquoi nous avons dû consulter avec les photos des factures et un RIB le 2 novembre 2017 et avons été remboursé le 6 novembre 2017 sans question. Bien entendu nous n’avons pas dépassé le plafond dentaire de 135€, ce qui facilite le remboursement.

assurance voyage dentiste
Image pixabay

Pourquoi doit-on dire à l’assurance dans quel pays on se rend ?

L’exemple le plus connu est celui des États-Unis. Ce pays a un système médical radicalement différent du notre et le moindre geste médical peut coûter une fortune. Du coup l’assurance est en général plus chère.
Disons que les frais médicaux ne sont pas les mêmes partout, les liens entre les pays non plus. C’est pourquoi le coût de l’assurance varie en fonction de votre destination. Il existe également parfois des accords entre les pays, mais il est difficile d’en savoir plus à leur sujet (voir témoignage ci-dessous).

Et si vous avez des doutes sur votre itinéraire, peut-être que votre assurance pourra s’adapter. Pendant notre année de nomadisme, nous ne devions rester qu’en Europe. J’avais pris un contrat chez Chapka. Quelques semaines après le départ, nous avons choisi d’aller en Turquie. Il ne m’a fallu que deux échanges de mail avec l’assurance pour que mon contrat soit modifié de façon à inclure ce pays spécifiquement.

Témoignage : Prisca de Les PYM autour du monde
C’est l’histoire d’un saut pour une photo qui a mal fini. Le genre « encore une fois », mais la fois de trop. Pour le coup, ce saut d’un boulder, en Nouvelle-Zélande, nous a conduit aux urgences de Dunedin avec 3 questions : « Est-ce que c’est grave ? », « Est-ce la fin de notre tour du monde ? » et « Combien ça va nous coûter ? ».

Nous avions choisi de ne pas prendre d’assurance Tour du monde. Ayant conserver notre voiture en France pour le retour, nous avions conservé nos assurances. Ces dernières proposaient la même couverture pour un tarif moins cher. Mais l’inquiétude résidait dans le fait d’avancer les frais et les délais de remboursement.

L’assurance nous le confirme (hélas) : nous devons avancer les frais, conserver les factures pour les transmettre par la suite. Nous prenons la route de l’hôpital, un peu angoissés. Arrivés aux urgences, nous nous enregistrons et là, grosse surprise : tout est pris en charge, aucun frais à avancer (consultation, matériel et examens) ! La France et la Nouvelle-Zélande ont signé un accord de réciprocité pour les soins de leurs ressortissants : les Néo-zélandais ayant besoin d’être pris en charge en France le sont gratuitement, et inversement pour les Français en Nouvelle-Zélande.

Bref, une bonne nouvelle qui ne nous a pas empêché de quitter deux heures plus tard les urgences avec Yannick aidé de béquilles, ses nouvelles meilleures amies pour dix jours ! Nous les avons rendus à Christchurch, à l’accueil de l’hôpital principal sans que rien ne soit demander !

Est-ce qu’une carte bancaire suffit comme assurance voyage ?

Pendant longtemps j’ai voyagé en solo en me disant que ma carte bancaire me couvrait. Je n’avais bien entendu jamais vérifié comment cela fonctionnait. La parentalité me rendant plus raisonnable (ou bien la montagne de facture pour divers séjours hospitaliers et l’enfer administratif qui en découla), j’ai téléphoné à ma banque. Faites-le ! C’est plus simple que de lire les petites lignes et c’est très intéressant.

Par exemple ma carte (au Crédit Agricole pour tout vous dire, mais j’ai téléphoné en 2013, cela peut avoir changé) me permet d’être couverte pendant 90 jours si je pars à plus de 100km. Pour cela je dois régler tout ou partie de mon séjour par carte bancaire (pur plus de détails, faut lire les petites lignes). Comme j’utilise beaucoup paypal ou la carte de mon conjoint, cela ne me convenait pas. Bon, nous sommes également parties pour plus de 90 jours.
La carte ne fonctionne également pas toujours si on prévoit un déplacement professionnel, que l’on est fille au pair, en stage, etc.

Comment faire pour obtenir un remboursement de son assurance voyage ?

On a tous entendu l’histoire d’un voyageur qui a pris une assurance et n’a jamais obtenu de remboursement. La règle est simple : avant de faire quoique ce soit il faut téléphoner à l’assurance. C’est aussi une bonne façon d’avoir en ligne une personne qui parle français, ne panique pas et a une idée de la marche à suivre.
Alors oui quand on a un accident, que l’on est transporté en ambulance et que l’on ne comprends pas tout ce qu’il se passe, cela semble compliqué. Mais dès que possible, téléphonez ! Même si cela veut dire de laisser votre enfant seul cinq minutes avec une infirmière.

Par ailleurs il est impératif de garder tous les justificatifs pour les présenter lorsqu’ils seront demandés. Absolument tout !

Témoignage : la famille L.A.C.A. actuellement au Paraguay

Pour sécuriser la famille (grands-parents, oncles, tantes etc …) nous avions décidé de prendre une assurance qui prenne surtout en charge les randonnées (car on adore marcher).

Sur 3 ans de voyage nous avons pris l’assurance famille Chapka que nous avons renouvelée seulement une fois. Nous n’avons plus d’assurance depuis un an (voir plus bas pour savoir pourquoi)

Nous nous sommes servis de l’assurance pour de petites interventions (dentiste) qui ont toujours été remboursées après quelques envois de justificatifs. Mais vu les sommes dérisoires des interventions on a laissé tomber pour les remboursements. Car quand on voyage on ne sait jamais quand on aura accès à internet et je trouve ça plus stressant qu’autre chose de devoir chercher du wifi pour envoyer des justificatifs et ensuite pour recevoir La réponse !!!!
Il nous est même arrivé d’avoir les soins offerts chez un dentiste qui était désolé d’avoir fait pleurer « un petit garçon français » pour soigner sa dent ! 

Cependant nous avons dû faire opérer notre fille suite à une fracture de son annulaire en Bolivie. Des amis boliviens nous ont conseillés d’aller dans une clinique privée plutôt que dans un hôpital public. L’opération et les autres soins qui ont suivi durant 1 mois ont coûté 2500 euros. Malgré l’accord de notre assurance nous nous sommes battus, plus d’un mois, avant d’obtenir le remboursement. L’assurance nous demandait de plus en plus de justificatifs et pour finir, les billets d’avions de notre arrivée en Amérique du Sud !!! (Cela c’est passé mi 2016 et nous sommes arrivés en Amérique du Sud en oct 2015, autant dire que je ne les avais pas gardés).

Carte Vitale, carte européenne d’assurance maladie vs assurance voyage

En Europe, chaque pays a ses tarifs et ses règles. Mais le remboursement par la sécurité sociale française est fixée par des taux et des plafonds. Un rendez-vous remboursé à 100 % en France, ne le sera peut-être pas aux Pays-Bas où les frais seront plus élevés (exemple hypothétique, je n’ai aucune idée du montant des soins néerlandais).
Par ailleurs la sécurité sociale ne permet pas d’être rapatrié, ni de recevoir la visite d’un proche en cas d’hospitalisation de plus de 5 jours. À chacun de peser le pour et le contre en fonction du budget et du type de voyage.

Une assurance voyage pour s’occuper de sa famille

Je l’ai dit, ce qui m’a motivé, c’est le fait d’avoir un enfant. Je ne voulais pas que ma fille se retrouve dans l’obligation être rapatriée et que je n’ai pas les moyens d’acheter un billet retour pour aller avec elle. Je ne voulais pas non plus que mon conjoint ou moi-même ayons un soucis et que nous ayons à faire des choix comme être aux côtés du malade ou être avec notre fille.

Du coup il est intéressant de prendre une assurance famille ou en tout cas de regrouper tous les contrats et de s’assurer qu’en cas de rapatriement tout le monde rentre ensemble.

Témoignage : Elodie de Bébé Globetrotteur

Nous sommes un couple avec un petit Léon de 3 ans, 10 mois au moment du départ en février 2016. Depuis le début de nos préparatifs, il a toujours été claire pour nous que nous ne partirions pas sans une bonne assurance santé et rapatriement. Cela nous rassurait et nous pensions aussi à nos proches à qui on ne voulait pas laisser la responsabilité d’assumer financièrement un éventuel gros pépin…
Comme tout le monde, on a comparé, simulé, appelé, négocié… Notre choix s’est porté sur AVA Assurances qui nous semblait être le meilleur rapport qualité de service/prix et avec qui nous avons pu bien négocier le contrat.

Notre fils étant petit, nous n’avons jamais hésité à l’emmener se faire soigner quand il en a eu besoin. La première fois, en Serbie, il est allé en service de pédiatrie à Belgrade pour un gros mal digestif. Nous avons dû contacter l’assurance pour qu’elle ouvre un dossier puis la personne que nous avons eu au téléphone s’est avérée très bienveillante et prévenante. Il nous a dit que nous pouvions le faire soigner où on le souhaitait et que l’important était de le prendre rapidement en charge. Puis il a téléphoné régulièrement pour avoir des nouvelles de notre fils. Léon a eu le droit a quelques analyses sanguines et tout allait bien. Nous avons donc traité uniquement les symptômes. Pour le remboursement, nous avons toujours pu leur envoyer tous les documents par mail. Il est nécessaire de leur transmettre les factures évidemment mais aussi un compte rendu médical et les ordonnances. Ensuite nous sommes pris en charge à 100% dès le premier euro pour tous les soins ainsi que la pharmacie.
Plus récemment, mon mari a fait une crise d’appendicite en Azerbaïdjan qui s’est solutionnée grâce à un traitement anti-inflammatoire intraveineux et pour lequel nous avons été encore une fois 100% pris en charge. Cette crise s’est reconduite alors que nous étions rentrés 1 mois en vacances en France où nous avons le droit à 30 jours de prise en charge. Hugo a dû se faire opérer cette fois ci. La sécurité sociale nous a remboursé sa part et notre assurance a fonctionné comme une mutuelle pour prendre en charge le reste (élevé) de la somme. Nous n’avons même pas eu besoin dans ce cas d’avancer les frais.
Jusqu’à maintenant, nous avons été très satisfaits des services que nous proposent notre assurance voyage et nous ne pouvons que conseiller aux futurs globetrotters, particulièrement ceux en périple avec leurs enfants, de jouer la sécurité de ce côté-là.

Est-on obligé de prendre une assurance voyage?

C’est un peu la question que tout le monde se pose. De mon point de vue, celui d’une voyageuse économe (et toujours un brin fauché), oui il faut une assurance voyage pour se tranquilliser. Cependant ce n’est pas une obligation et chacun doit choisir en fonction de sa vie.

C’est pourquoi je vous conseille fortement le témoignage ci-dessous, qui rappelle que dans certains pays, notre pouvoir d’achat nous permet déjà de régler la majorité des soucis.

Témoignage : la famille L.A.C.A. actuellement au Paraguay

Lorsque nous avons commencé en 2015 notre TDM, Lou-Ann avait 6 ans et Anthony 3 ans 1/2. Aujourd’hui nous faisons une halte dans notre voyage et vivons au Paraguay en Amérique du Sud. Nous n’avons plus d’assurance depuis un an.

Après réflexion nous nous sommes toujours débrouillés pour les bobos. Anthony s’est ouvert le menton en tombant d’un vélo, sur un bivouac au milieu de nul part. Il s’est également arraché deux dents de lait (ça se sont les plus gros bobos 😁)… On désinfecte, on répare, on contrôle. Pour ce genres de choses ce n’est pas nécessaire de foncer à l’hôpital, en France on ne l’aurait pas fait alors pourquoi le faire quand on est dans un pays étranger ? On peut le gérer. Par contre pour le dentiste ou l’optique nous sommes d’accord, il faut aller chez un spécialiste ….mais vu les montants…. cela n’a rien à voir avec la France (pour ce qui concerne l’Amérique du Sud), on peut l’assumer.

Nous avons fait le choix de partir de France pour plusieurs années, certes il ne nous est rien arrivé de grave. Mais faut-il réellement payer une assurance (une certaine somme, car ce n’est pas donnée) qui au final va essayer de ne pas nous rembourser (voir témoignage plus haut) ; ou de vivre simplement et positif, afin de payer les intervention justifiées…. Tout dépend du voyage que nous faisons, du lieu et de la durée … 😊

9 commentaires Ajoutez les votres
  1. Perso, j’ai opté pour une assurance à l’année… Qui couvre la voiture et tous les habitants de la maison… Valable pour les voyages en voiture et en avion… Par contre je me pose toujours la question pour l’assurance annulation… La prendre ou pas…

    1. Je ne prends jamais l’assurance annulation, bien que j’ai hésité lors de notre dernier voyage. Je venais juste d’apprendre que si l’enfant a la varicelle, il lui est interdit de monter dans un avion… Il n’y avait pas de raison particulière pour s’inquiéter, mais j’ai aussi acheté il y a 2 semaines mon premier billet de train à une mauvaise date…
      Mais du coup, avec ton assurance, elle est valable dans tous les pays du monde où il y a des limites, car les assurances pour les USA par exemple sont particulièrement chères.

        1. Du coup, c’est vrai que là encore, un petit coup de téléphone juste avant le départ pour être sûr peut être nécessaire. Entre les dois où nous sommes trop assurés et ceux où nous n’avons rien, difficile de s’y retrouver.

  2. J’hésite toujours à prendre une assurance voyage du fait qu’avec notre carte bancaire nous sommes en principe couvert pour pas mal de choses mais là aussi il y a beaucoup de lecture entre les lignes à prévoir ^^
    Et au téléphone la réponse n’est pas toujours très claire .
    Et puis quelle assurance prendre lorsque l’on est nomade comme nous ?
    Bref, je suis vraiment indécice sur ce sujet alors ton article et les commentaires des lecteurs m’intéresse 🙂

    1. J’en avais pris une en étant nomade, mais il y a la question du travail qui coince. Ainsi tu n’as pas le droit de travailler dans les pays où tu vas. Mais qu’en est-il du travail en ligne ? Pour moi, à l’époque, c’était bon. Pour l’adresse, nous utilisions celle de ma mère, comme pour nos autres courriers.

  3. Alors nous on a pris l’assurance annulation fournie par pool voyage, l’agence où nous avons acheté nos billets pour la nouvelle Zélande. J’ai rien lu évidemment, je pensais que prendre cette assurance me permettrais d’annuler pour simple convenance… Tu vois venir la connerie ? Finalement on a annulé notre voyage car il tombait dans mon premier trimestre de grossesse et que j’ai été malade comme un chien, je n’avais pas envie de subir mon voyage… Et évidement être enceinte ne suffit pas à se faire rembourser, il me fallait une complication de grossesse et pour le prouver un justificatif d’hospitalisation était nécessaire. Et hop, 2500€ dans les dents.

    La morale de l’histoire, toujours tout lire avant de prendre l’assurance, et surtout avant de procéder à quoi que ce soit… On a annulé avant de se pencher sur le dossier du coup aucun moyen de se retourner où de partir quand même…

    1. Moi je me dis que quitte à payer une assurance, autant être sure que ça serve à quelque chose. Donc je lis tout. C’est aussi pour ça que je n’en ai pas pris pendant longtemps. Devoir choisir en toute connaissance de cause me semblait trop fatigant.

  4. Bonjour,
    Il s’agit d’un sujet très intéressant et effectivement très complexe.
    La jungle des assurances me pose clairement autant de pb qu’à vous tous et il n’y a malheureusement pas de règles qui soit valable pour tous (car nous sommes tous différents et que ce flou artistique est une méthode commerciale pour enrichir les sociétés).
    Mais il existe bien une seule chose que tout le monde devrait faire et qui fonctionne pour tous c’est de supprimer les doublons, triplons, etc ☺…..
    Perso j’ai économisé 24€ par mois, car je me suis rendu compte que j’avais une multitude de prestation identique via ma carte bancaire, mutuelle, assurance maladie et autres. Je les ai supprimé quand c’était possible (des fois c’est dans un forfait donc indissociable).

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !